el repte d’interpretar la crisi

En aquest Fòrum Social Mundial està en joc qui interpreta la crisi. Si, el crack del 29 ho van interpretar capitalisme nacionalista, i la post guerra es va superar amb el pacte entre organitzacions socials, polítiques que donen peu a l’Estat del benestar. Ara, en la primera gran crisi global, una crisi financera i econòmica en tota regla, qui pretén interpretar-la té com a objectiu la seva refundació, i gent com en Sarkozy el que pretenen és fer-ho des dels valors de la dreta.

Aquesta és la primera responsabilitat del Fòrum, esdevenir un actor internacional, amb una agenda pròpia, un actor global que dibuixa alternatives i propostes. Aixa, de la referència ètica que va representar Porto Alegre, ara el FSM ha d’esdevenir la referència de propostes. Cándido Gregowski, director de l’Institut Brasiler d’Anàlisi Social i Econòmica (Ibase), una de les ànimes del Fòrum, deia que Davos s’havia convertit en un cementiri de desesperats, desesperats en busca del paraigües de l’estat protector. És cert. Però ara li toca al FSM.

Ahir, al recinte de les universitats de l’Amazonia es va estar treballant bàsicament sobre la realitat indígena. Avui, demà i pasta demà veurem fins on s’arriba.

One response to “el repte d’interpretar la crisi

  1. Qu’est-ce qui nous attend à Belém ?D’abord 29-30° en moyenne, certes les altermondialistes ne perdent pas le nord : ils le fuient. Et dans la cité aux portes de l’Amazone, c’est l’été. Un été avec 80% d’humidité dans l’air, soit une des villes avec le plus de précipitations au monde. Climat tropical. C’est simple soit on sue, soit on prend une averse, le Forum s’annonce arrosé. Mais trêve de cachaça et autre caipirinha, les alters viennent aussi avec des interrogations et des débats pleins les bagages. Car, pour répondre à la crise, c’est la nature même du mouvement et son avenir qui sont en question dans ce 8è opus mondial. Quelques échos d’une réunion organisée par Espace Marx, Attac et la Fondation Copernic le 17 janvier à Paris en sont l’image : http://www.humanite.fr/+-L-Humanite-des-debats. Le thème ? Faire le point sur le processus des Forums tout simplement. Car le mouvement « alter » se fait de plus en plus autoréflexif. Et notre question se transforme alors pour devenir : Belém, qu’est-ce qu’on en attend ?Les enjeuxSi jusqu’ici le mouvement a limité les débats stratégiques sur sa nature et ses objectifs, pour éviter au maximum les risques d’éclatement tant les organisations qui le composent sont différentes en terme de culture nationale, politique et idéologique parfois, le temps semble venu de « repenser » le mouvement. C’est ce qui fait fumer en ce moment, le cerveaux des alters. Car cette diversité qui fait l’originalité et la valeur du mouvement est aussi son handicap.Faits d’armesCertes, le mouvement alter peut revendiquer quelques faits d’armes à son actif. Les manifestations mondiales de 2003 contre la guerre en demeurent un des points d’orgue. Des mobilisations plus localisées comme la bataille contre la directive Bolkenstein en Europe sont aussi épinglées au tableau de chasse. Et puis, le forum a également contribué à construire le mouvement syndical international, même si les orientations respectives ne sont pas toujours convergentes (c’est un euphémisme). Mais à l’heure du bilan puisque l’on approche ici des 10 ans du processus des forums, celui-ci n’a pas permis la convergence de stratégies et de mobilisations fédératrices sur le long terme.Or, la réponse à la crise mise en place par les classes dominantes et dirigeantes, notamment dans la cadre du G20, exige pour beaucoup d’alters, une réplique offensive et organisée. Il ne s’agit de rien de moins que de peser dans le rapport de force qui va s’engager, au niveau local et mondial, pour définir la réorganisation de la vie sociale et économique et leur régulation. Pour ce faire, on entend dans les tuyaux de plusieurs « orgas » qu’une refondation du consensus portant sur les principes de base du Forum est nécessaire.Trancher quelques nœuds gordiens à la machetteLes divergences au sein du mouvement se déclinent en deux débats que l’ambiance exotique de l’Amazonie permettra peut-être de trancher à la machette : le contenu et le cadre de la réponse à apporter à la crise. Autrement dit donc, la question idéologique et celle du rapport au politique. Voir.La place de l’action politique est donc en train de refaire surface au sein du mouvement et une position semble émerger en France au travers de l’idée que, pour peser, le mouvement doit dépasser son cadre actuel et reconsidérer son rapport aux forces politiques. Mais le forum s’est construit dans l’indépendance par rapport aux partis et aux gouvernements (voire dans une méfiance généralisée à l’égard du pouvoir) et c’est là une des caractéristiques fortes de son identité, proclamée dans sa charte des principes. La méthode reste donc à créer pour trouver une articulation possible. On parle ici de « front », là de « coopérations renforcées » pour caractériser cette alliance possible du mouvement et des forces politiques. Le millésime 2009 devra donc faire preuve d’imagination.Mais ce n’est pas tout : si la crise alimentaire fait rage, le pain ne manque pas sur la planche de nos belémistes. Cadre et contenu de la réponse font aussi débat au sein du mouvement. C’eut été trop facile… Faut-il agir au niveau national, supranational, international ? Et surtout quelles politiques faut-il reconstruire face à la crise : régulation ou rupture ? Des formules évocatrices trainent dans les piles de textes qui dorment encore dans les valises (plus pour longtemps)…décroissance, démarchandisation. Une des alternatives qui se pose est bien là : soutenir la relance d’un keynésianisme ou « néo-keynésianisme » (l’alter est un grand néologiste devant l’éternel) avec une plus grande redistribution, des taxes (sur les transactions financières par exemple) et une régulation de la finance et des marchés…. ou « abandonner », « distancer », « dépasser » -peut importe l’énoncé- il s’agit bien de rompre avec le capitalisme.Si la conviction partagée par tous est bien qu’« um outro mundo é possivel », reste donc à le définir et à se donner les moyens de sa mise en place. Comme si le Forum ne s’annonçait pas assez chaud comme ça.

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s